OISEAU

18 septembre 2016

« Gisèle Pape, ovni féminin mélangeant avec brio : dream pop, chanson solaire et sons de la nature. » LES INROCKS LAB

« Seule à la guitare et aux machines, cette nouvelle venue à la voix plutôt douce s’inscrit quelque part entre Mesparrow et Emilie Simon. Ses chansons aux paysages cinématographiques sont fortes d’un minimalisme aussi onirique qu’expérimental. » TELERAMA SORTIR

« Une collection intime et magnifique de chansons volées, à la pureté et au plaisir immédiats. » INDIEMUSIC

« Dans ces quelques chansons en clair-obscur, Gisèle Pape fait de la chanson française un petit refuge nocturne où les rêves et les fantômes se croisent. » LES INROCKS

« Une œuvre subtile ou la beauté se dispute la grâce avec la poésie. » A DECOUVRIR ABSOLUMENT

« Oiseau de nuit au joli brun de plume et à la voix pénétrante. » ELLE

« Une artiste capable de nous offrir un Oiseau au si beau ramage sera certainement une voix avec laquelle il faudra désormais compter. » LE CARGO !

PORTRAIT

5 juin 2016

Les Inrocks, Édition Papier, La découverte du Lab par Abigaïl Aïnouz
 

Les Inrocks - La découverte du Lab - Édition du 18 novembre 2015

LES INROCKS – La découverte du lab, par Abigaïl Aïnouz – Édition du 18 novembre 2015

Chronique de concert

7 février 2016

« Vingt heures, les lumières se tamisent sur la silhouette de Gisèle Pape. L’ambiance y est intime, plus encore qu’à l’accoutumée. Un court silence s’impose avant que les cordes de la guitare s’éveillent, tranquillement sans précipitation. Instrumental et poésie se mêlent pour nous emmener dans un univers lyrique aux couleurs bleutées. La sirène, titre qui ouvre ce set, se fait la métaphore de sa propre voix. Ce ne sont pas les marins qu’elle fait succomber mais la salle entière. (…)
Lors des dernières secondes, elle abandonne tous ses instruments pour terminer a capella. Sa voix pure et épurée, n’a besoin de rien d’autre. C’est certainement le moment où l’artiste parvient le mieux à nous communiquer le frisson et à nous estomaquer. Une magnifique façon de quitter les planches, en laissant le spectateur sur ce souvenir. Éblouissante ! » HEXAGONE — Lire l’article complet

Rencontres – INTERVIEWS

10 janvier 2016

« A l’occasion de la sortie de son premier EP, on a rencontré Gisèle Pape, oiseau de nuit papillonnant entre les expérimentations sonores de Laurie Anderson et la voix de sirène de Françoiz Breut.
Après avoir été repérée par La Souterraine, elle vient de sortir son premier EP Oiseau débordant de simplicité et de sincérité. Nous l’avons invitée à répondre à nos questions pour démasquer cet oiseau de nuit et déchiffrer ses comptines poétiques. » Les Inrocks LabLire l’interview

« Il y a une aura qui se dégage de Gisèle Pape. Qu’elle soit humaine ou musicale, cette irradiation intense ne cesse de bouleverser nos sens et notre vision de l’art au fur et à mesure de ses progrès, de son parcours tout sauf commun. » IndiemusicLire l’interview

« Empli de poésie, Oiseau est un petit bijou qui transporte l’auditeur dans une nature merveilleuse où la réalité menace de sa noirceur. » Scènes FrancophonesLire l’interview

 

ENCORE – le CLIP

2 novembre 2015